Texte émouvant à méditer et vous comprendrais que l'handicape est bien plus qu'une blessure.........

Je suis née un beau jour de soleil. Mais déjà je sentais que je n'étais pas comme tout le monde. J'ai eu ce sentiment bien avant que l'on me le fasse ressentir. Pourtant ma vie doit débuter et finir comme toutes les autres.
Je dois donc affronter cet handicap, ce qui fait de moi une personne plus différente que la normale.
Ma vie à débutée comme dans les contes de fées : mal. Mais la fin par contre est inconnue.
Un début de vie jonché d'embûches que ma famille et mes amis la et les plus exceptionnel  au monde que je connaisse ainsi qu'à et les plus fidèle m'aident chaque jour à traverser.
Mais parfois leur aide et soutien ne sont pas aussi fort que la bêtise humaine qui existe et plus qu'on ne le croit ou qu'on ne veut le croire dans ce monde.
Insultes, moqueries ont forgées mon caractère, et quelque part je dois remercier les personnes qui ont dit toutes ces choses pour ce qu'elles ont fait mais je ne leur jetterais pas quand même mes vêtements à leurs pieds, bien au contraire. Elles m'ont détruite. Ces personnes m'ont été d'une petite utilité. J'espère les revoir un jour et ainsi leur montrer comment je suis devenue : une personne plus belle dans le cœur qu'elles ne le sont dans le leur.
A cause de ces mots, insultes qui ont détruisent au plus profond de moi une partie de ma vie, et ce handicap, je ne trouve toujours pas confiance en moi. Les autres profitent de cela pour s'acharner sur mon sort, sur cette situation que je n'ai pas souhaitée et que je ne souhaite à personne.
A cause de cette drôle de situation ; des moqueries et insultes, les tendances suicidaires sont apparues. Tendances qui jusqu'à aujourd'hui n'ont jamais été tentées. Peut être par peur ?, par amour pour l'entourage ? Sûrement.
Problème aussi majeur : l'amour. Toujours absent de ma drôle de vie. Tout le monde me dit que cela viendra mais j'ai du mal à le croire, doute ?, manque de confiance ? Voilà que je me remets en question : Pourquoi moi ?, Pourquoi ne suis-je pas comme tout le monde ? Pourquoi personne de sexe masculin ne vient combler ma solitude ?
Quelque part je le sais mais je me dis que ce n'est pas vrai, qu'on aime quelqu'un pour ce qu'il a à l'intérieur de son cœur et non son apparence même si cela est important.
Je dois sentir avec celui avec qui je serais qu'il n'est pas avec moi par pitié. Pour moi, cette notion est très importante. Le mot « pitié » n'existe pas chez moi.
Mais depuis environ un an, date de mon opération de la poitrine, je commence à prendre confiance en moi-même si la part de cette prise est minime. Je commence à me construire.

Je voudrais avant de terminer, dire à mon entourage : famille, amis que je les aime de tout mon cœur et les remercier je ne sais combien de fois d'être vivants. Merci de me supporter, de m'écouter lors de mes nombreux coups de blues. Je vous remercie et vous aiment de tout mon cœur.
Merci de combler une partie de mon malheur par vos sourires, votre bonne humeur.
Merci de m'apporter du bonheur chaque jour que Dieu fait.
J'espère finir le chemin de la vie avec vous.
Je ne vous oublierez jamais.

 

Nous aidons ces Familles

qui nous donnent tous une leçon de vie

 

DYLAN

Association Petit Ange Dylan

 

DEACON

Un Elan pour Deacon

 

Un rêve pour Arthur

Cataleya

 

Chaque Bénéfices de nos spectacles ou manifestations permettent à nos petits Anges de suivent des Thérapies ou d'améliorer leur quotidien .Si vous aussi vous voulez participer à cette élan de solidarité nos portes sont grandes ouverte .Merci à tous .

 

 

 

 

 

 

Nous aidons Aussi

 

Les Restos du Coeur

Enfance et partage (Enfants Battus)

Arc en ciel

Sos Préma

Téléthon

Enfance et Cancer

Les Pupilles Orphelins

Des Sapeurs Pompiers

 

Croix Rouge

 

Cancer

 

Equipe de Foot des Messagers

 

 

 

 

 

 

RETOUR A L'ACCUEIL